Histoire

Dès les années 1962, Charles BALESI Père à 50 ans a voulu créer un hôtel dans son village de Quenza. Parier sur l’avenir dans un petit village de la montagne du Sud de la Corse était plus que problématique et incertain,  mais avec pugnacité et volonté l’idée a suivi son cours, les plans établis et la première pierre posée en 1965.
Les travaux ont été terminés et l’ouverture de l’établissement, baptisé « Sole e Monti », réalisée le 6 août 1968.
De ses trois enfants c’est Félicien âgé de 27 ans en 1968 qui a pris en charge l’établissement.
Être à la direction d’une entreprise dont il ne connaissait strictement rien n’a pas été une mince affaire !
L’angoisse faisait partie du quotidien ;
Les réservations, la cuisine, le service, les expériences plus que difficiles avec la gestion du personnel.
Ce qui aurait pu pousser au désespoir, a contre toute attente, créé et développé une motivation sans faille pour aller de l’avant. Les fruits de cet investissement n’ont pas tardé.
Quenza, épicentre des plus belles spéciales du Tour de Corse, a dès octobre 1968 vu défiler à l’hôtel « Sole e Monti » tous les pilotes automobiles de toutes nationalités.
La présence de ces champions attirait les amateurs de ce sport de toutes les régions environnantes. Citer toutes ces idoles est impossible mais on peut nommer : Jean Claude ANDRUET, Jean Pierre NICOLAS, Gérard LAROUSSE, Bernard DARNICHE, Jean TODT, Sandro MUNARI, Ari VATANEN, Walter ROHRL, Michèle MOUTON, tous les autres sont présents dans nos mémoires, albums photos, et nous leur vouons la même et fidèle amitié.
La passion pour le métier d’hôtelier et en particulier pour la cuisine a été grandissante  en découvrant surtout le côté artistique et créatif de cet art.
Félicien y a mis tout son cœur, accompagné dans cette tâche par sa mère et même sa grand-mère qui lui ont permis de découvrir les secrets de la délicieuse cuisine familiale.
Peu de temps après l’ouverture, un couple d’anglais se présente à l’hôtel pour déjeuner, enchanté, il ne tarda pas à revenir plusieurs fois dans l’établissement, choisissant même de terminer leur séjour en Corse au Sole e Monti ; ces clients se nommaient Monsieur  et Madame HOGG.
 Cette dernière, journaliste, a consacré des articles élogieux sur l’hôtel dans le journal « The Guardian » quant à Gary HOGG, écrivain, il a écrit un célèbre livre sur la Corse  « Corsica the fragant Island ». Ce livre a eu un énorme succès auprès des Tour Operator et agences de voyages ainsi que de toutes les personnes du Royaume Uni désirant venir en Corse.
Gary HOGG a consacré plusieurs pages de son œuvre à l’hôtel Sole e Monti, vantant les qualités de l’établissement.
C’est ainsi que la clientèle britannique a été très nombreuse, ainsi que des personnalités comme Denis HEALY grand chancelier de l’échiquier et Margaret THATCHER (dans l’opposition lors de sa venue).
Les guides gastronomiques et les magazines ont commencé à s’intéresser à l’établissement.
Les manifestations gastronomiques ont suivi, Corse, Monaco, Nice, Cannes, Bordeaux, Paris, Strasbourg, Martinique, Italie etc.…
Les articles, les manifestations, les émissions de radio et de télévision ont contribué à faire du Sole e Monti une adresse reconnue et prisée.
Félicien a mené cette tâche avec beaucoup d’enthousiasme toute sa vie durant,
Aujourd’hui ses nièces Elodie et Estelle, assurent la continuité,
Estelle diplômée de l’IDRAC école de commerce à Lyon(69), et Elodie diplômée de l’institut Paul Bocuse à Écully (69).
Passionnées toutes les deux, elles assurent, non seulement le meilleur accueil mais également une cuisine très soignée.
X